AccueilPortailS'enregistrerConnexionservimg  historique

Partagez | 
 

 Ligue 1

Aller en bas 
AuteurMessage
chardon29

chardon29

Masculin Nombre de messages : 24133
Age : 66
Localisation : Bro-Gernev
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Ligue 1   Lun Déc 24 2018, 13:46


Quel mercato pour les cadors de Ligue 1 ?

Le Paris SG est toujours contraint par le fair-play financier, Monaco a "fortement" besoin de sang neuf et Marseille s'interroge: les clubs français ont un mois (du 1er au 31 janvier) pour renforcer ou renouveler leurs effectifs.

Paris limité

La marge de manoeuvre sera limitée pour le PSG, sous le coup d'une enquête de l'UEFA dans le cadre du fair-play financier qui interdit aux clubs de dépenser plus d'argent qu'ils n'en génèrent eux-mêmes. Mais cela n'empêche pas les dirigeants de s'activer en coulisses. Avec le milieu de terrain comme priorité, pour le club de la capitale contrôlé par le fonds souverain qatari QSI depuis 2011. Pour préparer l'après-Adrien Rabiot, déjà, puisque l'international français de 23 ans veut larguer les amarres de son club formateur, attiré par les sirènes du Barça et d'autres grosses écuries européennes. Et parce que le PSG rêve toujours de recruter une "sentinelle" devant sa défense, un besoin non assouvi depuis la retraite de Thiago Motta l'été dernier.

Le profil recherché ? "Nous avons besoin d'un deuxième Verratti et d'un deuxième Marquinhos, mais ce sont les meilleurs joueurs en Europe. De trouver ça en hiver (...), c'est difficile", a répondu samedi soir l'entraîneur Thomas Tuchel. Le très convoité Frenkie de Jong, jeune international néerlandais de l'Ajax (21 ans), est sur les radars parisiens.



Marseille, chantier défense

En difficulté, Marseille pourrait chercher à se renforcer, surtout au poste d'arrière gauche où personne ne fait vraiment l'affaire. Jordan Amavi est l'ombre de lui-même, Hiroki Sakai n'y est pas dans son vrai rôle et le jeune Christopher Rocchia n'a jamais convaincu Rudi Garcia. Cantonné au banc des remplaçants à Liverpool, l'Espagnol Alberto Moreno a le profil, mais le Séville FC, son ancien club, est aussi sur le coup. L'OM cherche toujours son fameux "grantattakan", mais pas sûr qu'il ait de nombreuses pistes cet hiver. Pourrait-il relancer Mario Balotelli, dont le départ de Nice semble inéluctable d'après son entraîneur Patrick Vieira, après l'échec des négociations cet été ? "S'il veulent encore Balotelli, il faut tous les enfermer !", réagit un agent bien implanté à Marseille. "Si des joueurs arrivent, c'est bien, sinon ça ne nous empêchera pas de suivre nos objectifs", évacue Garcia.

Il est au moins souhaitable que des joueurs partent, pour alléger la masse salariale et le banc. Aymen Abdennour et son salaire autour de 250.000 euros figure en bonne place sur la liste des départs. En attendant, Marseille a officialisé dimanche la prolongation d'un an du contrat de Morgan Sanson (jusqu'en 2022), rare satisfaction du début de saison olympien.

Monaco, des besoins partout

Auteur d'une première moitié de saison catastrophique, l'avant-dernier du championnat se prépare à vivre un mercato très agité. "Jusqu'à ce soir, je pensais qu'on n'avait besoin que de deux nouveaux joueurs. Mais nous en aurons peut-être besoin de plus", a lâché, amer, le vice-président monégasque Vadim Vasilyev samedi soir après la onzième défaite du club, face à la lanterne rouge Guingamp. Si le club ne fera pas "n'importe quoi" lors du mercato, le dirigeant a reconnu faire face à une "crise grave".

"D'abord, il faut récupérer les blessés. Ensuite, se renforcer, mais fortement. Enfin, il ne faut rester qu'avec les joueurs qui en ont envie", a-t-il détaillé. Le nom de Milan Dalbert a été cité en interne mais l'arrière gauche de l'Inter Milan, ex-Niçois, est blessé. Laurent Koscielny (Arsenal) et Gary Cahill (Chelsea) sont ciblés en défense centrale, d'après Nice-Matin. Le profil du Portugais Pepe, qui vient de résilier son contrat avec le Besiktas Istanbul, coche toutes les cases. L'Espagnol Cesc Fabregas (Chelsea) pourrait aussi renforcer le milieu de terrain, selon L'Équipe. Et en attaque ? L'ailier de Genk Leandro Trossard et son compatriote belge Michy Batshuayi sont évoqués.

Un défenseur à Lyon ?


Du côté de l'OL, janvier s'annonce plus calme. Le président Jean-Michel Aulas aura sûrement plus de travail pour gérer les belles propositions de clubs étrangers cherchant à recruter les pépites du milieu de terrain Houssem Aouar et Tanguy Ndombélé que pour négocier des arrivées dans le Rhône. Un défenseur pourrait toutefois venir compléter l'équipe, qui évolue désormais avec trois arrières centraux. "On se rend compte que quand il y a un blessé ou un suspendu, voire les deux, ou deux absents, on peut être un peu limite sur ce poste", a avoué l'entraîneur Bruno Genesio.

rdv en 2019
Revenir en haut Aller en bas
chardon29

chardon29

Masculin Nombre de messages : 24133
Age : 66
Localisation : Bro-Gernev
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Ligue 1   Jeu Jan 17 2019, 13:11

gratte tête
Saint-Etienne et Khazri enfoncent encore plus l'OM



L'Olympique de Marseille attend toujours sa première victoire de l'année 2019, après avoir été battu (2-1) à Geoffroy-Guichard contre Saint-Etienne, en match en retard de la 17e journée de L1. Malgré l'ouverture du score et le 1er but sous ce maillot de Strootman (16e), les Olympiens ont concédé l'égalisation sur un penalty de Khazri. Et d'un extraordinaire missile en demi-volée, le N.10 des Verts a offert la victoire aux siens (88e). L'OM enchaîne un 9e match sans victoire. Sainté monte sur la 3e marche du podium.


Le compteur reste irrémédiablement bloqué. 8 victoires en championnat, l'OM y est depuis la 14e journée. Le match en retard de la 17e journée n'a pas permis de bouger. A l'époque du succès à Angers (3-1), ce 25 novembre dernier, l'équipe pointait en 5e position de la L1, à deux points de la 2e place occupée alors par l'OL. Depuis, Marseille fait du surplace. Pas une seule victoire, quelque soit la compétition. En s'inclinant (2-1) à Saint-Etienne, Marseille enchaîne donc un 9e match sans victoire. Et lors de ces 9 matches, seulement 7 buts ont été marqués. Une pitance.
A Geoffroy-Guichard, l'attaque olympienne n'a pas retrouvé de couleurs. Avec un quatuor Lopez-Sanson-Thauvin-Ocampos pour trouver la brèche, c'est le milieu de terrain Strootman qui a trouvé le chemin des filets. A la 16e minute, il était là pour couper d'une tête décroisée le centre en retrait de Thauvin. C'était le premier but de la recrue néerlandaise sous ces couleurs. Face à la maladresse des Verts, les hommes de Rudi Garcia avaient l'opportunité de doubler la mise, mais Sanson ratait de peu le cadre sur une reprise (53e). Et juste après, l'arbitre, avec l'aide du VAR, sifflait un penalty en faveur de Khazri, fauché par Mandanda, et qui se faisait justice (59e).

Le missile de Khazri achève l'OM

Des occasions sur un but, d'autres sur l'autre, des parades décisives des deux portiers, le match semblait s'acheminer sur un match nul. Jusqu'à un extraordinaire coup de canon de Wahbi Khazri qui, d'une demi-volée, transperçait les filets marseillais à la 88e minute. Un but extraordinaire, qui met son total à 12 cette saison en championnat. "C'est une erreur de notre part. Quand on ne sait pas gagner, il faut savoir ne pas perdre. On ne peut pas livrer une telle performance et perdre", pestait Rudi Garcia suite au match. Cela permet surtout aux Verts d'enchaîner un 11e match sans défaite à domicile, et de de se hisser sur la 3e marche du podium, avec deux points d'avance sur Lyon. Marseille est désormais 9e, à 9 points du 2e, Lille.


Monaco et Nice se neutralisent, Guingamp gagne enfin à domicile



Le derby azuréen entre Monaco et Nice à Louis II, match en retard de la 17e journée, était encore plus attendu que d'habitude. Mais l'affrontement sur le banc entre Thierry Henry et Patrick Vieira s'est soldé par un nul (1-1). Grâce à la goal-line technologie, l'ASM a vu l'égalisation de Badiashile validée à la 50e, alors que le VAR a permis à Nice d'obtenir un penalty à la 77e, mais Saint-Maximin n'a pas réalisé le doublé, sa tentative étant détournée par le gardien. Dans les autres matches, Guingamp a remporté sa 1re victoire à domicile en infligeant la 1re défaite de Rennes en L1 après 4 victoires. Nantes, également réduit à 10, a chuté à Nîmes (1-0).

Monaco - Nice: Pas de ciel bleu dans le derby azuréen

Monaco progresse. Mais les matches nuls s'enchaînent, et ne font pas sortir l'équipe de la zone rouge. Après la qualification pour les demies de Coupe de la Ligue aux dépens de Rennes (aux penalties), après le nul à Marseille (1-1), la venue de Nice a permis aux Monégasques d'enchaîner un deuxième nul (1-1). Thierry Henry, dans son face-à-face de France 98 avec Patrick Vieira, peut se réjouir de la réaction de son équipe. Menée sur un but de Saint-Maximin (30e), elle est revenue au score en début de deuxième période, sur une tête de Badiashile, que Benitez repoussait après sa ligne (50e). La goal-line technologie venait en aide à l'arbitre. C'est encore la technologie qui venait au secours de l'arbitre vingt minutes après, pour valider une décision qu'il avait prise de siffler un penalty pour l'OGCN. Mais Allan Saint-Maximin trouvait sur le chemin de son ballon le gardien monégasque, qui déviait la tentative (77e). Monaco enregistre donc un 6e match nul cette saison, pour seulement trois victoires. L'équipe peut remercier son buteur du soir, âgé de 17 ans et 10 mois, qui devient ainsi le 4e plus jeune buteur dans l'histoire du club derrière Pietro Pellegri, Kylian Mbappé et Thierry Henry. L'ASM demeure en 19e position. Henry et Vieira ont pu repartir bons amis.

Guingamp - Rennes: La 1re victoire de la saison à domicile

Après 9 matches sans victoire à domicile, Guingamp a enfin ouvert son compteur. Et les Guingampais, une semaine après avoir été les premiers à vaincre en France le PSG cette saison, lors de leur exploit en Coupe de la Ligue au Parc des Princes, ont remporté le derby breton contre Rennes. Alors que les Rennais n'avaient plus perdu en championnat depuis le 2 décembre dernier (défaite à domicile contre Strasbourg 4-1), ils se sont cassés les dents au Roudourou. Une ouverture du score d'Eboa Eboa à la 40e minute, un but de Lucas Deaux à l'heure de jeu (59e), les hommes de Jocelyn Gourvennec ne se sont pas évités des frayeurs de fin de match. Car Mbaye Niang avait réduit le score à la 86e minute, et les Rennais n'avaient aucune envie de perdre pour la première fois depuis l'arrivée Julien Stéphan. C'est pourtant ce qui est arrivé. C'est un petit coup d'arrêt pour le Stade rennais, un joli coup de boost pour l'En Avant, qui revient à un point de Monaco, le 19e de L1.
Nîmes - Nantes: La belle affaire de Nîmes

Avant ce match, Nîmes et Nantes étaient à égalité de points (23), mais les Canaris comptaient un match de plus. Après leur affrontement, l'équipe de Vahid Haililhodzic peuvent se mordre les doigts. En s'inclinant (1-0), sur un but de Sofiane Alakouch détournée par Pallois à la 64e minute, les Nantais ont fait une très mauvaise affaire. Réduits à dix après l'exclusion de Kalifa Coulibaly juste avant la pause (45e) pour un deuxième avertissement, les visiteurs étaient forcément handicapés. Malgré l'entrée en jeu à la 72e minute du meilleur buteur du club, Emiliano Sala, n'a rien changé. En revanche, sa place sur le banc après un voyage à Cardiff pour trouver une destination dans ce Mercato, semble de plus en plus l'éloigner de la Beaujoire. C'est la 4e défaite de Nantes en 6 journées. A l'opposé, Nîmes remonte en 11e position, à un point de Reims (10e) avec un match de plus à disputer.



Mené 2-0, Lyon arrache le nul à Toulouse



Match en retard comptant pour la 17e journée, les Lyonnais ont accroché, ce mercredi, le point du nul sur le terrain de Toulouse, après avoir été menés par deux buts (2-2). Dominateurs mais à la peine à la finition, les Gones ont égalisé en toute fin de match sur un coup franc de Nabil Fékir. L'OL concède son troisième nul de suite en championnat et s'expose à ses poursuivants au classement.

Il a fallu à l'Olympique lyonnais de se retrouver en grand danger pour réagir de manière express. Mené 2-0, à la suite d'un penalty de Durmaz (74e), les Gones ont accéléré dans la foulée. Comme si le mode "on" venait d'être activé. A peine une minute après le but toulousain, Moussa Dembélé reprend victorieusement une ouverture de Nabil Fékir (2-1, 75e). Deux joueurs sortis du banc au cours du match. Pressés par le temps, les Gones ont fait le siège de la cage adverse toute la fin de match. Dans un premier temps, Baptiste Reynet a su éteindre les ardeurs lyonnaises, détournant un centre d'Aouar, avant de repousser une tête de Traoré.

Mais pour le portier du TFC, ce n'était que repousser l'échéance. Nabil Fékir hérite d'un coup-franc plein axe à 20 mètres. Moins de trois minutes à jouer et le numéro 18 des Gones a expédié le cuir au fond des filets (2-2, 87e). Sa célébration pleine de joie est synonyme d'une quasi victoire pour Lyon, au vu du scénario de la rencontre. L'OL aurait même pu la décrocher mais Reynet s'est interposé sur la tête de Dembélé, lors des sept minutes de temps additionnel.

Mais la réalité d'un match ne se calcule pas sur les statistiques. Bien au contraire. Face à une équipe lyonnaise quelque peu remaniée (Marcelo, Fékir et Ndombélé sur le banc), et comptant dans son onze le jeune défenseur Oumar Solet (18 ans, premier match de Ligue 1), Toulouse a joué crânement sa chance. Quinze premières minutes de domination ponctuée par l'ouverture de la marque de Jimmy Durmaz (1-0, 12e). Le milieu suédois enroule sa frappe à la suite d'un corner mal repoussé. Le ballon pénètre dans la cage avec l'aide de la transversale malgré la claquette d'Anthony Lopes.

Dépassé par Saint-Etienne, prochain adversaire

Dans un match où la tension est montée au fil des minutes, l'Olympique lyonnais a su reprendre le contrôle du match. Mais seulement le match, pas le score. Gagnant le monopole du ballon, les Gones ont pêché dans la finition (dix tirs pour un cadré). Bertrand Traoré (36e) puis Houssem Aouar (56e) ont vu leur tentative fuir le cadre de Baptiste Reynet. Et Dominer n'est pas gagner. Lyon connait bien ce diction. Surtout que Toulouse, poussé par un Stadium bruyant, a exploité son unique occasion de la seconde période, en obtenant un penalty transformé par Durmaz. 2-0 et Lyon semble au tapis. Avant l'accélération fulgurante des Gones.

Encore friable et inconstant, l'OL enchaine un troisième nul de suite en championnat et voit Saint-Etienne lui passer devant, après la victoire sur Marseille, à la troisième place. "C'est assez récurrent d'offrir ces deux visages depuis quelques semaines et il va falloir le corriger rapidement" a commenté Anthony Lopes. Dès le derby face aux Verts dimanche? Le derby? C'est un match spécial pour les deux villes, la leur comme la nôtre. On espère prendre les trois points à Saint-Étienne pour lancer une série". Le match aller face aux Verts s'était achevé sur une courte victoire lyonnaise (1-0), le 23 novembre dernier. Depuis, les Lyonnais ne comptent qu'une victoire en six matches (3-0 face à Monaco).


Revenir en haut Aller en bas
chardon29

chardon29

Masculin Nombre de messages : 24133
Age : 66
Localisation : Bro-Gernev
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Ligue 1   Sam Jan 19 2019, 11:31

Hello
Paris veut sa revanche contre Guingamp



Paris retrouve Guingamp (17h) pour la 21e journée de Ligue 1, dix jours après son élimination en Coupe de la Ligue face aux Bretons.

Laver l'affront. L'objectif des Parisiens est clair avant de retrouver Guingamp pour la 21e journée de Ligue 1 (17h). Dix jours plus tôt, les Bretons ont infligé au PSG sa première défaite en Coupe de la Ligue depuis 2012. Un revers 2-1 dans le temps additionnel après avoir concédé trois penalties.

Une "erreur de parcours"

"Pour certains joueurs, ce sera l'occasion de montrer que ce n'était qu'une erreur de parcours" a souligné Thomas Tuchel en conférence de presse. Mais l'entraîneur parisien a surtout insisté pour traiter ce match comme les autres. "Je ne sais pas si nous avons une motivation supplémentaire. Nous avons perdu, c'était en Coupe et ne nous pouvons pas récupérer cette victoire là." Avec 13 points d'avance et deux matches de retard, la domination parisienne au classement est loin d'être en danger.

Rabiot avec la réserve

Si Presnel Kimpembe, touché aux adducteurs, sera le seul joueur à l'infirmerie demain, Tuchel doit toujours se passer d'Adrien Rabiot. Le milieu de terrain, en conflit avec la direction autour de sa prolongation de contrat, s'est entraîné avec la réserve. "Je respecte les décisions du club et je peux les comprendre. Je dois être concentré sur mon équipe qui est là et disponible." En coulisses, le club s'agite pour trouver un milieu de terrain, les noms de Leandro Paredes (Zenit) et Julian Weigl (Dortmund) revenant récemment. Mais en attendant, Tuchel devrait continuer à aligner Dani Alves au milieu de terrain.

Gourvennec veut rééditer l'exploit

Du côté des Guingamp, la clé sera de réussir à appliquer les mêmes recettes qu'en Coupe de la Ligue. "On peut s'appuyer sur le match en terme de cohésion, de patience, de concentration" a expliqué Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur breton, à RMC Sport. "Cela doit nous donner de la confiance." De la confiance, les Bretons en auront besoin pour quitter la zone rouge après une première partie de saison catastrophique. Après deux succès sur leurs trois derniers matches de Ligue 1, contre Rennes et Monaco, une correction à Paris pourrait briser leur bel élan.


Revenir en haut Aller en bas
chardon29

chardon29

Masculin Nombre de messages : 24133
Age : 66
Localisation : Bro-Gernev
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Ligue 1   Sam Jan 19 2019, 15:25

Re
Même mené, même avec un Pépé moyen, Lille s'en sort contre Amiens



Mené au score après l'ouverture du score précoce d'Amiens, Lille a renversé la vapeur pour s'imposer (2-1) malgré un penalty manqué par un Nicolas Pépé très moyen ce vendredi soir au stade Pierre-Mauroy pour ce premier match de la 21e journée de Ligue 1. Ce succès permet au LOSC d'assurer sa place de dauphin du PSG alors que Saint-Étienne et Lyon s'affrontent dans le derby dimanche soir.

Une ouverture du score adverse, un penalty manqué et pourtant Lille s'en sort encore. Après le but de Juan Otero en tout début de partie et l'occasion d'égaliser manquée par Pépé sur penalty, Lille semblait bien mal en point. Oui mais voilà, Rafael Leao d'abord avant la pause puis Xeka ensuite en fin de match sont passés par là pour offrir un 12e succès (2-1) cette saison à Lille qui compte provisoirement quatre points d'avance sur Saint-Étienne et six sur l'Olympique Lyonnais qui s'affrontent dimanche soir à Geoffroy-Guichard.

Soirée difficile pour Pépé

On attendait l’attaque de feu lilloise, ce sont finalement les Amiénois qui ont frappé les premiers et ce dès la 7e minute de jeu. Sur un contre, Timité, lancé sur la droite de la surface, parvenait à centrer à ras de terre et Juan Otero surgissait au second poteau pour marquer sous la barre. Le premier but de la saison de l’attaquant colombien arrivé à Amiens l’été dernier contre un peu plus de deux millions d’euros. Sonnés, les Lillois tardaient à réagir. Il fallait en fait attendre la 37e minute pour que Rafael Leao obtienne un penalty pour un tacle de Gouano. Un penalty que Nicolas Pépé allait rater, une première pour lui cette saison !

Heureusement pour le LOSC, Leao allait égaliser quelques minutes plus tard suite à une remise de Pépé sur un coup de pied arrêté. Bougés et avec trop de déchet technique, les Lillois rentraient aux vestiaires sur un score nul (1-1).

Lille attend le derby

En deuxième période, Lille prenait les commandes du match mais sans réellement mettre en danger la défense amiénoise qui résistait parfaitement, bien aidée il est vrai par la maladresse des attaquants nordistes. Peu après l'heure de jeu, Gouano, fautif sur le penalty en première période, sauvait son camp en contrant une frappe de Bamba au point de penalty avant que Gurtner ne réalise l'arrêt du match dix minutes plus tard.

Leao pensait alors donner la victoire aux siens en reprenant de la tête un centre de Pied mais le portier d'Amiens se couchait parfaitement pour repousser tout près de son poteau droit. Ce n'était que partie remise puisque c'est de la tête et sur un centre de pied que Xeka donnait l'avantage aux siens à cinq minutes de la fin (2-1).

Un soulagement pour le LOSC qui peut désormais attendre sereinement le résultat du derby entre l'AS Saint-Étienne et Lyon dimanche soir en espérant que les deux ennemis se neutralisent.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ligue 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ligue 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RiskBreaker de la Ligue
» Script pour classement de ligue 1
» Bbox Games: la ligue Sensation en formation...
» Plus beau casque de gardien de la ligue
» Taux de bagarres dans la ligue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  Le sport en général.-
Sauter vers: